Abonnez-vous maintenant à La Tribune de l’Art et bénéficiez de ce tarif pendant dix ans

2 2 commentaires
Voir l´image dans sa page

Comme vous avez pu le constater, nous avons rendu le site entièrement payant au début du confinement, sauf ponctuellement pour certains articles, notamment ceux liés à nos combats patrimoniaux. La crise inédite que nous subissons nous obligeait en effet à prendre des mesures face à des publicités qui s’annulaient, les musées et les galeries devant fermer leurs portes.

Il s’avère que ce passage au tout payant a été très efficace. Notre chiffre d’affaire de 2020 devrait être supérieur à celui de l’année dernière. Le nombre de visiteurs ne faiblit pas - les non abonnés venant quand même lire les articles libres d’accès et le début des articles sous douane. Les publicités - toujours visibles même pour les articles réservés aux abonnés - étant autant vues qu’auparavant, et donc intéressantes pour nos annonceurs, se vendent toujours aussi bien.
Il reste que notre prochain objectif est ambitieux : parvenir au « point mort » (c’est-à-dire à un chiffre d’affaire nous permettant de couvrir toutes les charges dans notre configuration actuelle) uniquement avec le produit des abonnements, afin que la publicité serve surtout à notre développement, et que nous soyons moins dépendant d’elle.

Pour cela, il nous faut multiplier les abonnements. La Tribune de l’Art ne publie que des articles originaux, énormément d’informations que vous ne trouvez pas ailleurs et cette information de qualité a un coût. Or, notre abonnement, pour un contenu qui encore récemment était accessible à tous, est d’un montant faible. 50 €, c’est très inférieur à la plupart de nos concurrents.
Nous avons donc décidé d’augmenter drastiquement ces tarifs, tout en permettant à ceux qui le souhaitent de bénéficier, aussi longtemps qu’ils resteront abonnés à La Tribune de l’Art de profiter du tarif actuel.

Expliquons-nous : toutes les personnes déjà abonnées en renouvellement automatique par prélèvement (soit 50 € par an ou 5 € par mois) pourront conserver ce mode de paiement et ce tarif pendant dix ans et au bout de dix ans l’abonnement ne sera augmenté que de l’inflation cumulée pendant ces dix ans [1], à condition de ne pas arrêter celui-ci [2]. Si c’est votre cas, vous n’avez donc rien à faire.

Si vous n’êtes pas encore abonné, c’est le moment de le faire, avant le 31 décembre 2020 à minuit, en choisissant le prélèvement automatique renouvelable. Bien entendu, vous pourrez interrompre celui-ci quand vous le voudrez, mais vous perdrez alors ce tarif préférentiel de 50 €.

Tout nouvel abonnement souscrit après le 31 décembre 2020 devra l’être au nouveau tarif de 80 € annuel ou 8 € mensuel.

Si vous êtes déjà un abonné annuel à 50 €, mais avec un paiement unique par carte, par chèque ou par virement, vous pouvez décider de changer de formule avant le 31 décembre et profiter ainsi, aussi longtemps que vous le souhaiterez, du tarif actuel dans les conditions indiquées plus haut.
Si votre abonnement se termine avant le 31 décembre 2020, il vous suffira de le renouveler à échéance, et avant le 31 décembre.
Si votre abonnement se termine après le 31 décembre 2020, il est sans doute préférable avant de vous abonner de manière récurrente, car depuis que nous avons commencé cette opération, nous nous sommes aperçus que cela risquait de vous faire payer deux fois pendant la période de recoupement des deux abonnements. Pour ceux qui ont déjà fait cette opération, nous trouverons une solution. Pour les autres, attendez que nous vous disions que vous pouvez le faire sans problème.

Pour les étudiants âgés de moins de 30 ans, nous maintiendrons notre abonnement à 30 €, réglable en une fois. Nous serons néanmoins bien plus attentifs à ce que seuls les étudiants puissent bénéficier de ce tarif, et nous demanderons donc systématiquement une copie de votre carte.
Lorsque vous ne serez plus étudiant, et si vous choisissez un abonnement avec renouvellement automatique, vous pourrez aussi bénéficier du tarif à 50 €, à condition d’être abonné étudiant avant le 31 décembre 2020, et de l’être toujours sans interruption depuis cette date.

Pour les abonnements collectifs, les institutions ou sociétés abonnées au tarif actuel au 31 décembre 2020 conserveront ce tarif tant qu’elles resteront abonnées au site. Les nouveaux abonnements seront faits aux nouveaux tarifs que vous pourrez trouver ici.

Nous résumons donc, si vous voulez bénéficier de cette offre.

- Vous n’êtes pas abonné : abonnez-vous à une des deux offres récurrentes (5 € par mois ou 50 € par an).

- Vous êtes abonné non récurrent, et votre abonnement se termine avant le 31 décembre 2020 : abonnez-vous de manière récurrente à la fin de votre abonnement.

- Vous êtes abonné non récurrent et votre abonnement se termine après le 31 décembre 2020 : il vaut mieux attendre que nous vous confirmions que vous pouvez changer d’abonnement (vous y aurez droit, quoi qu’il en soit).

- Vous êtes étudiant non abonné : abonnez-vous à 30 € avant le 31 décembre, et lorsque vous ne serez plus étudiant (si vous êtes resté abonné), vous aurez droit au tarif à 50 € par an ou 5 € par mois.

- Vous êtes étudiant abonné : vous pourrez renouveler votre abonnement à 30 €, et lorsque vous ne serez plus étudiant, si vous êtes resté abonné, vous aurez droit au tarif à 50 € par an ou 5 € par mois.

Si vous ne vous rappelez plus quel est votre abonnement, et quand il se termine, rendez-vous dans "mon compte" accessible en haut à droite de chaque page.

Un journal tel que La Tribune de l’Art peut et doit vivre de ses abonnés, une ressource stable, qui n’a pas de raison de diminuer si nous maintenons notre qualité éditoriale. Un grand nombre d’abonnés est la garantie la plus sûre d’une revue toujours plus riche. Vous avez jusqu’au 31 décembre pour choisir de bénéficier du tarif actuel aussi longtemps que vous le souhaiterez.

Didier Rykner

Notes

[1Nous ne posons à cela qu’une condition : que l’inflation cumulée sur ces dix ans ne soit pas supérieure à 20 %. Si pendant cette période l’inflation cumulée dépasse 20 %, nous augmenterons l’abonnement renouvelable à 60 € (c’est-à-dire du montant de l’inflation), puis 72 € si l’inflation augmente encore de 20 % et ainsi de suite par tranche de 20 %. Cela est évidemment très peu probable, mais nous devons nous garantir d’une inflation à deux chiffres que l’on a connue dans les années 70.

[2Au bout de dix ans, et après une augmentation uniquement du coût de l’inflation, le même système se poursuivra.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.