Contenu abonnés

Le Canada et l’impressionnisme. Nouveaux horizons, 1880-1930

Munich, Kunsthalle, du 19 juillet au 17 novembre 2019
Lausanne, Fondation de l’Hermitage, du 24 janvier au 24 mai 2020
Montpellier, Musée Fabre, du 19 septembre 2020 au 3 janvier 2021
Ottawa, Musée des Beaux-Arts du Canada du 26 février au 23 mai 2021

1. William Blair Bruce (1859-1906)
Paysage avec des coquelicots, 1887
Huile sur toile - 27,3 × 33,8 cm
Toronto, Musée des beaux-arts de l’Ontario
Photo : AGO
Voir l´image dans sa page

Il y a des expositions qui commencent très bien mais finissent très mal et d’autres, comme celle-ci, qui font tout l’inverse : le visiteur de la Fondation de l’Hermitage est accueilli par le Paysage avec des coquelicots (ill. 1) de William Blair Bruce, qui fait immédiatement penser aux iconiques Coquelicots de Claude Monet. C’est un bien curieux choix introductif pour une manifestation aussi ambitieuse - 130 numéros au catalogue - qui se propose de raconter à la fois la diffusion de l’impressionnisme au Canada et de replacer les artistes canadiens dans l’histoire de l’impressionnisme. Les organisateurs ne s’en cachent pas : beaucoup d’artistes montrés dans cette exposition européenne sont probablement inconnus du grand public non canadien, à l’exception peut-être des membres du Groupe des Sept avec lesquels le parcours se conclut en véritable apothéose. On avait ainsi pu admirer de superbes créations de Lawren S. Harris, Tom Thomson ou Emily Carr lors de l’exposition que le Musée d’Orsay avait consacré au printemps 2017 au « paysage mystique » (voir l’article). Remarquons par ailleurs que c’est l’institution parisienne qui a prêté ici le seul tableau qui ne vient pas du Canada, le Quai des Grands-Augustins de James Wilson Morrice, artiste à qui l’exposition comme l’historiographie accordent une place essentielle qui semble bien étonnante lorsqu’on observe ses toiles parmi celles de ses contemporains...

2. James Wilson Morrice (1865-1924)
Jardin du Luxembourg, Paris, vers 1905
Huile sur toile - 73 × 60,5 cm
Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa
Photo : MBAC
Voir l´image dans sa page

L’exposition se divise en deux parties, très nettes, puisqu’on voit d’abord les œuvres peintes en France par des artistes canadiens qui adoptent la manière…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.