Contenu abonnés

Vague estivale d’acquisitions pour le Musée Bonnat-Helleu

1/10/19 Acquisitions – Bayonne, Musée Bonnat - Hélas fermé depuis de trop nombreuses années [1] - sa réouverture après travaux est annoncée pour 2021 - le Musée Bonnat-Helleu de Bayonne ne cesse heureusement pas d’enrichir ses collections : arrivé en 2018, son nouveau directeur, Benjamin Couilleaux (voir notre brève du 23/4/18 ) a su poursuivre une judicieuse politique d’acquisitions. Après un tableau de Domenico Corvi au printemps (voir la brève du 6/4/19), toute une nouvelle série d’œuvres a pris le chemin du pays basque au cours de l’été.

1. Léon Bonnat (1833-1922)
Scène de mendicité, vers 1865
Huile sur toile - 32 x 24,5 cm
Bayonne, Musée Bonnat-Helleu
Photo : Osenat/M. Bury
Voir l´image dans sa page

Commençons avec Léon Bonnat, artiste tutélaire du musée : lors d’une vente aux enchères organisée chez Osenat à Fontainebleau le 30 juin, le musée a pu se porter acquéreur [2] d’une Scène de mendicité (ill. 1) qui évoque la vie du petit peuple italien telle que Bonnat le représentait après son retour de Rome en 1861 : les œuvres d’inspiration italienne étaient alors en vogue. Dans ce tableau de petit format, Léon Bonnat a su magnifier cette figure anonyme et populaire, dont la présence physique et expressive n’a rien à envier aux sujets historiques. Renonçant à tout misérabilisme, cette toile aux couleurs sourdes et à la touche rugueuse saura trouver une place de choix au sein du musée des beaux-arts de la ville de Bayonne, qui abrite depuis son legs un fonds de référence sur l’artiste, et permettra d’évoquer les scènes italiennes dans le futur parcours du musée.


2. Léon Bonnat (1833-1922)
Jeune fille agenouillée en prière, vers 1864
Pierre noire, sanguine et craie blanche sur papier - 43 x 29,5 cm
Bayonne, Musée Bonnat-Helleu
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l´image dans sa page
3. Léon Bonnat (1833-1922)
Jeune fille à genoux de profil, vers 1864
Pierre noire, craie blanche et sanguine sur…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.