Contenu abonnés

Un portrait pour le Mahj

19/11/20 - Acquisition - Paris, Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme - Le poète enserre la tête de sa femme dans son bras, comme un masque qu’il pourrait poser sur son visage, ou plus prosaïquement comme un enfant porterait son ballon. Il regarde une frêle marguerite qu’il tient dans ses doigts effilés, symbole de pureté et de fidélité, tandis qu’au second plan une statuette est hilare. A la fois poétique et cocasse, mystérieuse en tout cas, cette œuvre est le portrait du poète David Knut peint par Arcadie Lochakov. Elle a été adjugée 23 400 euros lors de la vente Millon organisée à Drouot le 10 novembre et préemptée par le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme.


Ary Arcadie Lochakow (1892-1941)
Le poète David Knut et sa femme, 1923
Huile sur toile - 92 x 73 cm
Préempté…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.