Contenu abonnés

De très nombreux dessins d’orfèvres préemptés par la Médiathèque du Patrimoine (1)

Didier Rykner

12/4/19 - Acquisitions - Charenton-le-Pont, Médiathèque du Patrimoine et de l’Architecture - Le 5 avril dernier, à Toulouse, dans une vente organisée par Primardeco, la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, c’est-à-dire le Ministère de la Culture, a remarquablement joué son rôle en préemptant un nombre considérable de dessins préparatoires provenant d’un important fonds d’archives des orfèvres Paraud, Boullier, Trioullier et Montagnier. À l’orfèvre Pierre Paraud, actif à Paris au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, succéda son gendre François-Joseph Bertrand-Paraud, dont l’atelier fut ensuite repris par Charles-Eugène Trioullier. Il fut, au début du XXe siècle, vendu à Antoine Montagnier.


1. France, vers 1640
Vierge à l’enfant
Pierre noire - 43,5 x 26,7 cm
Charenton-le-Pont, Médiathèque du Patrimoine et de l’Architecture
Photo : Primardeco
Voir l´image dans sa page
2. France, XVIIe siècle
Projet pour un crucifix
Sanguine - 105,5 x 52,5 cm
Charenton-le-Pont, Médiathèque du Patrimoine et de l’Architecture
Photo : Primardeco
Voir l´image dans sa page

Les vendeurs étaient les descendants de ce dernier orfèvre. Malheureusement, malgré les efforts du ministère, ils ont refusé de vendre le fonds en entier, de gré à gré, afin de ne pas le disperser. C’est pour cette raison que la Médiathèque a exercé à pas moins de quarante-cinq reprises son droit de préemption, pour un montant total (avec frais) de 27 019 €. Ne pouvant tout acheter, elle s’est concentrée sur l’orfèvrerie religieuse, en privilégiant les œuvres du XVIIIe et de la première moitié du XIXe, soit Paraud et Bertrand-Paraud plutôt que Trioullier (certains faisaient cependant partie de lots préemptés), l’institution conservant déjà pour cette période les fonds Poussielgue-Rusand et Viollet-le-Duc. Parmi les préemptions, on compte cependant également quelques feuilles du XVIIe siècle (ill. 1 à 4), tandis qu’une série de dessins de Charles-Antoine Trioullier a tout de même été acquise…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.