Cyrille Sciama quitte Nantes pour Giverny

Julie Demarle

9/04/19 - Nomination - Giverny, musée des impressionnismes - Cyrille Sciama vient d’être nommé directeur général du musée des impressionnismes qu’il rejoindra le 11 juin prochain. Il succède à Frédéric Frank qui avait quitté Giverny en novembre 2018 pour les Catacombes de la ville de Paris. Marina Ferretti, directrice scientifique du musée des impressionnismes depuis son installation en 2009 dans l’ancien musée d’art américain de la Terra Foundation, poursuivra la direction générale par intérim jusqu’à son arrivée puis prendra sa retraite.


Cyrille Sciama
Photo : MBA de Nantes
Voir l´image dans sa page

Diplômé de l’Institut National du Patrimoine en 2003, il était depuis conservateur territorial du patrimoine en charge des collections XIXe du musée des beaux-arts de Nantes. Outre les nombreuses acquisitions dont il a su enrichir le musée, pour beaucoup mentionnées sur La Tribune de l’Art, il a assuré le co-commissariat et le commissariat de onze expositions dont nous avons également largement rendu compte. Le musée, malgré sa fermeture pour travaux entre 2011 et 2017, continua d’organiser régulièrement des expositions dans sa chapelle de l’Oratoire et hors les murs. Nous citerons les accrochages temporaires d’une sélection d’estampes et de dessins en 2012 et de sculptures en 2014 qui donnèrent lieu à la publication, sous la direction de Cyrille Sciama, d’un catalogue raisonné du fonds graphique et d’un catalogue sommaire des sculptures, du XIXe siècle, conservés par le musée. Il est également l’auteur du catalogue complet des peintures du XIXe publié par le musée au moment de sa réouverture. Citons enfin son exposition la plus récente, Nantes 1886. Le scandale impressionniste, qui s’est achevée en janvier dernier et la prochaine, dont il est le co-commissaire, James Tissot. 1836–1902, qui prendra place au Fine Arts Museum de San Francisco d’octobre 2019 à juillet 2020 avant de rejoindre le musée d’Orsay. Spécialiste de l’artiste dont il établit le catalogue raisonné des peintures, il était déjà en 2005 le commissaire de l’exposition nantaise James Tissot et ses Maîtres puis de celle présentée à Rome en 2015 au Museo Chiostro Del Bramante à Rome.

Nul doute que son expérience de directeur scientifique du musée des beaux-arts de Nantes par intérim - entre le départ de Blandine Chavanne en 2015 et l’arrivée de Sophie Lévy en 2016 -, en charge du chantier de rénovation et d’extension du nouveau musée, et sa qualité de responsable des partenariats depuis 2016 seront des atouts pour le musée des impressionnismes. Ce dernier, s’apprêtant à fêter ses dix ans, projette de s’agrandir et ambitionne de développer le mécénat pour enrichir sa collection et étendre sa notoriété nationale et internationale. Nécessaires changements pour un musée dont les 80 000 visiteurs annuels initialement envisagés oscillent aujourd’hui autour de 200 000.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.