Contenu abonnés

Chapelle de l’hôpital Laënnec : le point de vue de Rachida Dati

Chapelle de l’ancien hôpital Laënnec
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Aujourd’hui, 24 novembre, avait lieu rue de Sèvres une réunion publique d’information sur le chantier de l’ancien hôpital Laënnec (voir notre article). La salle était comble et de nombreuses personnes n’ont pu trouver de place. Les intervenants étaient Alain Robert, de la Cogedim, Jean-Claude Dendievel, d’Allianz, ainsi que les maires des VIe et du VIIe arrondissements, Jean-Pierre Lecocq et Rachida Dati.

Les habitants avaient, c’est logique, beaucoup d’interrogations sur le déroulement du chantier. Mais la partie la plus intéressante pour le patrimoine concernait, bien entendu, l’avenir de la chapelle. Manifestement, malgré l’attente d’une partie du public, les responsables du projet n’étaient pas venus pour parler de ce sujet, qui semble les embarrasser beaucoup. Après la tentative des représentants de la Cogedim et d’Allianz d’éviter les questions en renvoyant aux précédentes réunions d’information, Rachida Dati est venue à leur rescousse. Peut-être aurait-elle dû s’abstenir, tant elle est apparue confuse, maladroite et, pour tout dire, incompréhensible. Etant dans l’incapacité de résumer ses réponses, nous en donnons ici le verbatim, sous la forme d’un dialogue avec la salle [1] :

« La question de la chapelle avait été déjà évoquée parce que nous avons fait de nombreuses réunions sur, euh, concernant, alors c’est vrai que ça concerne, alors, ça impacte le 6e, c’est vrai que c’est sur le site du 7e et ça impacte beaucoup de monde. Mais on a répondu, dans le détail, à toutes les préoccupations, à toutes les interrogations sur la chapelle par exemple, c’est vrai, il y avait eu une interrogation en disant : est-ce qu’elle est considér..., est-ce qu’elle est sacrée ? Et euh... [murmures dans la salle] non mais certains, certains m’avaient dit effectivement : nous on sait, on sait [murmures] oui, oui, mais attendez, [murmures] nous nous sommes enquis auprès…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.