Contenu abonnés

Achat, don et dépôts au musée de l’École de Nancy

Julie Demarle

19/4/19 - Acquisitions - Nancy, musée de l’École de Nancy - Trois dépôts de l’arrière petit-fils d’Émile Gallé, Alain Bourgogne, viennent enrichir provisoirement le très riche fonds Émile Gallé déjà conservé par le musée de l’École de Nancy. Il s’agit d’une coupe et de deux vases tardifs. A cette époque, les pièces de verrerie n’étaient plus réalisées dans la cristallerie de Meisenthal en Allemagne mais dans celle qui a été adjointe aux Etablissements Gallé en 1894. L’innovation technique était alors à son paroxysme. Parmi les nombreuses inventions, la marqueterie de verre, expérimentée à Meisenthal depuis 1887-1889, était désormais parfaitement maîtrisée et mise en œuvre à grande échelle à partir de 1897-1898. Le 26 avril 1898, Émile Gallé en déposa le brevet d’invention à l’Institut national de la propriété industrielle. Si la technique est simple dans son principe - il s’agit d’insérer dans le verre encore à l’état pâteux des fragments de verre de différentes couleurs -e sa réalisation est particulièrement périlleuse. Après 1904, à la mort d’Émile Gallé, elle sera abandonnée.


1. Émile Gallé (1846-1904)
Coupe à décor d’orchidée
Verre, marqueterie de verre, décor gravé
17 x 17 cm
Nancy, musée de l’École de Nancy
Photo : musée de l’École de Nancy
Voir l´image dans sa page
2. Émile Gallé (1846-1904)
Vase à deux anses à décor de nénuphars,
vers 1898-1900
Verre, marqueterie de verre, décor gravé
32 x 25 cm
Nancy, musée de l’École de Nancy
Photo : musée de l’École de Nancy
Voir l´image dans sa page

La coupe à décor d’orchidée et le vase à anses à décor de nénuphars qui rejoignent les collections du musée en sont deux illustrations. Tous deux déploient des motifs floraux, sujets principaux de l’œuvre de Gallé qui était aussi botaniste. La fleur d’orchidée très réaliste se déploie sur la panse de la coupe dans des tonalités translucides de roses, d’orangés et de jaunes. Cette plante était celle qui le passionnait le plus. Il lui dédia des essais…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.